Resident Evil : Dead Aim

Aller en bas

Resident Evil : Dead Aim

Message par FORCEDUMAL le Mer 30 Sep - 8:16

Avec la sortie de Resident Evil : Dead Aim sur
PS2, la série des Gun Survivor redresse fière ment la tête après avoir
quasiment touché le fond. Capcom nous offre là un titre étonnamment
efficace qui met enfin à contribution le G-Con2 pour autre chose qu'un
banal jeu de shoot.


Comment oublier la cruelle déception de l'épisode Resident Evil
Survivor 2 : Code Veronica, véritable trahison de la part de Capcom qui
n'est parvenu, avec ce titre, qu'à donner le coup de grâce à une série
que l'on croyait vouée à l'oubli. Mais la honte des jeux de tir refait
finalement surface avec Resident Evil : Dead Aim (Gun Survivor 4 :
Heroes Never Die en VO), et autant dire que l'on est à mille lieues de
l'exécrable Resident Evil Survivor 2 : Code Veronica. Déjà, s'il ne
fallait compter que l'absence de loadings intempestifs et la
réalisation enfin correcte, on pourrait dire que Capcom a su faire un
grand pas en avant, mais surtout, c'est l'intégralité du gameplay qui a été entièrement revue pour ce nouvel opus.

Le bateau de croisière rappelle beaucoup le manoir Spencer.Ainsi,
le mélange tir à la première personne et exploration à la troisième
personne ramène beaucoup plus à l'esprit des Resident Evil originaux.
Le tout est parfaitement jouable, même si un minimum de pratique est de
mise pour assimiler les contrôles de jeu. Le déroulement de l'aventure
est d'ailleurs très similaire aux titres classiques de la série. Le
bateau de croisière dans lequel se passe le jeu est conçu comme le
manoir Spencer, c'est-à-dire qu'on retrouve les multiples clés qui
assurent une découverte progressive des différentes salles du bateau,
les machines à écrire pour sauvegarder, les items
qui scintillent et les zombies qui surgissent de la même façon que dans
n'importe quel opus de la série. Le bestiaire n'est d'ailleurs pas très
nouveau, mais on se retrouve au moins en terrain connu. Et même si les
personnages sont tous totalement inédits dans la série, cet épisode
réussit à s'imbriquer dans la saga Resident Evil sans apporter de
quelconques incohérences.

La touche A du G-Con2 permet d'esquiver les attaques au dernier moment.C'est
dans la peau de Bruce McGivern, un agent de l'équipe d'enquête
anti-Umbrella, qu'on se retrouve au début du jeu. On fait rapidement la
connaissance de Morpheus avant sa mutation par le virus T, pour se
retrouver au bout de quelques heures de jeu dans la peau de la belle
asiatique Fongling, agent secret pour le département de la sécurité de
la Chine. Le scénario n'est pas parmi les meilleurs de la série, mais
on se laisse entraîner d'autant plus facilement que le rythme
s'accélère brutalement à ce moment-là pour noyer le joueur sous un
déluge de scènes d'action beaucoup plus brutales qu'au début du jeu.
L'arsenal typique de la série (pistolet, fusil à pompe, fusil d'assaut,
lance-grenade, etc...) rend les scènes de shoot à la première personne
particulièrement savoureuses. Mais l'action ne se limite pas au simple
arrosage de zombies, et il faudra bien souvent switcher entre les deux vues pour esquiver les attaques des ennemis afin de se mettre à l'écart et riposter efficacement.

Le flingue de base ne servira pas à grand-chose contre ces créatures.L'interface,
bien qu'encore largement perfectible, minimise les pertes de temps en
introduisant des sortes de raccourcis qu'il faut apprendre à utiliser
dans les moments chauds. On peut par exemple troquer directement ses
balles de pistolet contre des munitions de fusil d'assaut en cas
d'inventaire plein, effectuer des demi-tours rapides et des esquives de
dernière minute, et un détecteur devient accessible d'une simple
pression sur la croix directionnelle en cas de combat rapproché.
Finalement, même si l'on peut reprocher à Resident Evil : Dead Aim une
progression sans surprise et une prise en main encore perfectible, le soft
n'en constitue pas moins une très bonne surprise pour les possesseurs
de G-Con2 qui trouveront là un titre plutôt riche pour une catégorie
qui rechigne souvent à innover. Ceux qui ne posséderaient pas le
flingue PS2 auront par contre un peu plus de mal à savourer l'aventure
s'ils se limitent à la Dualshock 2.
avatar
FORCEDUMAL
Woa!
Woa!

Masculin
Nombre de messages 1611
Age 43
Date d'inscription 19/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum