Resident Evil : Outbreak File 2

Aller en bas

Resident Evil : Outbreak File 2

Message par FORCEDUMAL le Mer 30 Sep - 8:14


  • Resident Evil : Outbreak File 2 sur PS2 est un survival-horror vous
    faisant revivre les événements qui ont transformé toute la population
    de Raccoon City en zombies avides de chair humaine. Aux commandes d'une
    équipe dont les membres ont tous leur spécialité, accompagné de l'IA du
    jeu ou d'autres joueurs en ligne, vous devrez utiliser au mieux les
    compétences de chacun pour espérer échapper à cet enfer.
  • Editeur : Capcom
  • Développeur : Capcom
  • Type : Survival-Horror
  • Sortie France : 25 août 2005
  • Classification : Déconseillé aux - de 16 ans


Capcom nous avait promis le Online pour le
deuxième épisode de Resident Evil : Outbreak, ils ont tenu parole. Mais
au-delà de cette joie que l'on ressentira lors de nos escapades en
compagnie de trois autres véritables joueurs, un douloureux constat
s'impose ! Outbreak File 2 n'est pas en soi un véritable jeu et fait
plutôt office d'add-on du pauvre pour ceux et celles qui ont déjà le
premier épisode dans leur logithèque. Mais comme, il ne s'agit point de
jeter des accusations en l'air, ouvrons le dossier de cette affaire qui
aurait sans doute dû être classée il y a un an.


Le point de départ de Outbreak était de nous faire vivre le
cauchemar de Raccoon de l'intérieur, par les yeux des habitants de
cette petite bourgade américaine qui est désormais rentrée dans
l'histoire. S'appuyant sur cinq scènarii distincts qui n'avaient aucun
point commun entre eux ainsi que sur une coopération avec trois autres
protagonistes dirigés par la console, le tout se laissait suivre malgré
les gros défauts de gameplay.
Outbreak File 2 suit bien évidemment le même principe en choisissant la
voie de la facilité. L'un dans l'autre, on ne pouvait pas s'attendre à
un bouleversement de la part de Capcom mais à ce stade, il y a
franchement de l'abus tant dans les situations présentées que dans le
nombre et le choix des histoires proposées.

Quelques plans nous font oublier la qualité graphique moyenne du titre.Ceci
se caractérise tout d'abord par la présence des mêmes personnages que
dans le premier opus. On y retrouve donc nos 8 habitants de Raccoon qui
vont de l'infirmière à la journaliste en passant par le plombier, le
flic, l'étudiante, etc. Chacun d'entre-eux disposant de
caractéristiques propres, vous devrez dans un premier temps choisir une
équipe équilibrée afin de parer à toutes éventualités. Par exemple,
Mark, le vigile, est très efficace avec les armes, George, le médecin,
peut fabriquer des médicaments alors que Alyssa, la reporter, pourra
crocheter des serrures. Bref, rien de bien original mais le concept est
toujours aussi efficace. Ensuite, vous devrez choisir un des cinq
scénarios de l'aventure, ce qui constitue le deuxième point
perfectible. En effet, alors que Outbreak proposait cinq chapitres plus
ou moins originaux, Outbreak File 2 se moque un peu du joueur en
proposant d'emblée un chapitre d'entraînement très court (qu'on boucle
en dix minutes environ) qui n'est autre que le premier niveau de
Outbreak, dans une version tronquée ! Ensuite, si les trois suivants
sont plus ou moins sympathiques, le dernier se déroule entièrement dans
le commissariat de Raccoon. Ok, je veux bien qu'on recycle des
environnements mais dans ce cas de figure, le joueur a de quoi se
sentir floué. Certes, le premier Outbreak incorporait déjà à l'époque
des décors de Resident Evil notamment mais ceci était beaucoup moins
flagrant et surtout mieux pensé. Bref, la déconvenue est de taille et
on se dit donc que les améliorations doivent se situer au niveau du gameplay. Grosse erreur !

Le système d'échanges est toujours aussi simple d'emploi.Disons-le
tout haut, Capcom n'a absolument pas planché sur sa copie puisque la
jouabilité comporte toujours les mêmes problèmes. Pêle-mêle, on citera
les nombreux bugs de
collision, des chargements omniprésents et tous très longuets, des
angles de caméra très agaçants (malgré un dynamisme plus marqué grâce
aux décors en 3D), etc. Rien n'a été modifié et c'est on ne peut plus
énervant dans le sens où Capcom a dû avoir pas mal de retours à ce
sujet. Néanmoins, ces défauts ne vous empêcheront pas de profiter de
quelques nouvelles idées qui se situent plutôt du côté du bestiaire. Si
on retrouve nos chers morts-vivants, ils sont cette fois secondés par
des hyènes, des alligators, et des éléphants zombifiés ainsi que des
punaises et cafards géants. Mais ce n'est pas tout puisque on y trouve
également des hommes-plantes, un bourreau armé d'une hache qui tient le
rôle d'un simili-Nemesis ou encore le T-100 qui signe ici son grand
retour. Il y a du mieux, c'est sûr mais on regrettera que les
animations soient une fois de plus très pauvres. De plus les décors ne
sont pas aussi convaincants que ceux du précédent épisode et ont un peu
de mal à convaincre. Il y a malgré tout plusieurs plans qui restent
d'une grande beauté mais ceux-ci sont en majeure partie cantonnés dans
le scénario Flashback qui se situe dans un hôpital délabré perdu dans
une forêt brumeuse. D'ailleurs, le synopsis de ce chapitre est le plus
convaincant de tous sachant que les autres stages vous feront parcourir
une station de métro (très Silent Hill dans l'âme) ainsi qu'un zoo,
sans parler des deux autres levels évoqués plus avant.

Vous devrez attendre que trois autres personnes vous rejoignent pour débuter une partie Online.Pour
ce qui est des possibilités d'interactions entre les différents
personnages, on retrouve les quatre ordres affectés au stick Droit
(Venez/Aidez-moi/Merci/Il faut y aller) ainsi que les échanges
d'objets. Vous pourrez donc donner un objet à un camarade ou au
contraire en demander un. Si il arrive parfois que vos compagnons
d'infortune prennent la décision de vous solliciter, il faut avouer que
l'IA est assez moyenne. On se
retrouve alors avec des personnages qui restent plantés comme un balai
à l'approche d'un ennemi (même si ce n'est pas fréquent), qui ne se
soignent pas (beaucoup plus fréquent). Heureusement que ce problème est
résolu d'office lors des parties Online qui sont maintenant une
réalité. Tout d'abord sachez que la connexion est très aisée vu que
vous devrez simplement opter pour un des quatre serveurs disponibles et
choisir ensuite une des dix zones accessibles. A ce sujet, certaines
d'entre-elles seront plus ou moins difficiles et vous pourrez même
tirer sur vos amis dans les zones Survie. Capcom a aussi prévu
d'organiser des événements afin d'engranger deux fois plus de points
pour pouvoir ensuite acheter des tonnes de bonus comme des costumes
supplémentaires, des cinématiques, des artworks...
Ainsi, le premier événement du genre aura lieu entre le 2 et le 9
septembre, vous commencerez la partie avec un virus infectant 30% de
votre corps et vous ne pourrez y participer que cinq fois. Bien que
cette option Online soit un excellent moyen de se marrer entre potes,
le tout n'est pas parfait. La première chose qui fâche tient au fait
que le clavier USB n'est utilisable que dans les salles d'attentes. La
seconde est que les lags sont monnaie courante durant les parties, ce qui donne aux ennemis la capacité de se téléporter comme par magie.

Si vous veniez à être totalement infecté durant une partie Online, vous vous transformeriez à votre tour en zombie.Je
ne nie pas qu'il est beaucoup plus fun de jouer avec trois autres
joueurs qu'en solo, surtout si votre équipe est soudée, mais en l'état,
le mode Online n'apporte pas un surplus d'intérêt gigantesque.
Cependant, le petit plus de ce mode est qu'une fois que votre jauge de
virus aura atteint 100%, vous vous transformerez à votre tour en virus.
Vos compadres n'auront alors que deux alternatives : vous tuer ou vous
soigner ! Au final, Resident Evil : Outbreak File 2 s'adresse beaucoup
plus à un public ne possédant pas le premier épisode qu'aux personnes
ayant jeté leur dévolu sur ce dernier. Oui, nous pouvons enfin être
satisfaits d'avoir acquis gain de cause en ce qui concerne le Online
mais ce n'est pas une raison suffisante pour être indulgent vu que nous
avions été purement et simplement floué à ce niveau il y a un an. Bien
que le jeu ne soit pas un ratage complet, la volonté de faire de
l'argent à moindre coût se ressent tout au long de l'aventure et donne
un arrière-goût amère. Reste quelques belles cinématiques, un concept
que je trouve très bien pensé ainsi que l'envie de partager une même
peur avec le monde entier. Dommage que ça ne suffise pas à faire de
Outbreak File 2 un digne successeur du segment original.
avatar
FORCEDUMAL
Woa!
Woa!

Masculin
Nombre de messages 1611
Age 43
Date d'inscription 19/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum